5 remèdes naturels pour la gestion de la dystrophie musculaire

  1. Exercice et activités physiques pour aider à maintenir la force musculaire

Garder les muscles fort et flexible est la stratégie la plus importante pour la gestion des symptômes de la dystrophie musculaire. L’inactivité (mode de vie sédentaire ou manque d’exercice, comme repose-lit) peut aggraver la maladie et contribuer à des complications ou à une détresse émotionnelle.

La thérapie physique est souvent très utile pour maintenir la flexibilité et la coordination.

L’exercice (si possible et approprié) peut maintenir la force musculaire.

Vous pouvez améliorer la mobilité en utilisant une canne, des chaussures ou des inserts spéciaux, des poussettes, des assistants ambulants, des appareils électriques, des scooters électriques, des fauteuils roulants manuels ou électriques, et plus si nécessaire.

L’exercice, l’étirement et les pratiques comme le yoga sont également bénéfiques pour traiter les douleurs articulaires, l’équilibre des problèmes ou la marche, l’anxiété ou la dépression, et une réduction du mouvement. Des vidéos gratuites sont disponibles en ligne qui démontre des extensions utiles pour la dystrophie musculaire et d’autres pratiques physiques. Selon les chercheurs de la Clinique de la maladie neonromusculaire de la MDA à UC Davis, même si l’exercice s’est révélé très utile pour ceux qui souffrent de dystrophie musculaire, ils ne sont peut-être pas recommandés chez de nombreux patients, à moins qu’ils ne le demandent spécifiquement. C’est parce que peu d’essais cliniques formels ont étudié les effets de l’activité physique sur ces maladies musculaires.

La recherche montre que des exercices, y compris la natation ou les sports nautiques, la marche, l’étirement, la musculation, le cyclisme, l’utilisation de bandes étiries et les sports en fauteuil roulant peuvent être bénéfiques.

  1. Thérapie et soutien pour faire face à des problèmes émotionnels

Faire face à une maladie chronique ou très difficile peut causer beaucoup de détresse émotionnelle.

Cela est vrai pour les patients eux-mêmes et aussi pour leurs aidants naturels. Il peut être très utile pour les patients et les membres de leur famille ou les soignants de parler avec un thérapeute cognitivo-comportemental ou un autre professionnel (comme un thérapeute familial).

Il peut également être utile de s’inscrire à un groupe de soutien.

Les pratiques comme la méditation, la visualisation, la planification pour l’avenir et l’éducation à la maladie semblent aider à gérer la peur et la tristesse.

Les groupes de soutien offrent une place pour parler avec ceux qui partagent des expériences et des problèmes communs. L’Association de la dystrophie musculaire est une excellente source pour trouver un soutien ou aider à faire face au stress de la gestion de ces maladies.

  1. Alimentation saine pour maintenir l’énergie et gérer l’inflammation

Selon la théorie derrière la nutrigénomique, vos choix alimentaires peuvent influencer la façon dont vos gènes vous affectent et si vous développez ou non une maladie particulière. Certains produits chimiques alimentaires peuvent agir sur le génome humain pour modifier les activités génétiques ou la structure des gènes. Cela signifie qu’ils peuvent influencer l’apparition et la progression des maladies chroniques, ainsi que la gravité de leur devenir. Ce que vous mangez, avec votre génotype, peut aider à prévenir, atténuer ou même guérir les maladies.

Votre alimentation peut également influer sur les niveaux d’inflammation dans votre corps. Les facteurs comme un régime alimentaire hautement transformé / à faible teneur en éléments nutritifs, la pollution de l’environnement, l’exposition aux toxines, les niveaux élevés de stress et l’inactivité peuvent tous aggraver l’inflammation. Ils affectent l’immunité et la capacité du corps à se protéger contre les changements cellulaires, la dégénérescence, les signes de vieillissement, les systèmes digestifs, la perte de densité minérale osseuse et éventuellement la mort.

Bien que votre alimentation seule puisse ne pas pouvoir prévenir votre maladie ou la traiter, réduire l’inflammation par un régime de guérison est important pour ralentir la progression de la maladie.

Essayez de consommer des aliments entiers autant que possible (en particulier les légumes frais, les superaliments et autres aliments végétaux qui sont riches en éléments nutritifs). De plus, limiter l’utilisation de produits chimiques agressifs dans les produits domestiques et de beauté, éviter de fumer, rester actif et essayer de gérer le stress.

  1. Suppléments pour soutenir un tissu musculaire sain

Bien que les suppléments ne fonctionnent pas toujours pour chaque patient, et les études ont montré des résultats mitigés, beaucoup les trouvent utiles. Les suppléments pour la dystrophie musculaire peuvent inclure:

  • Acides aminés: comprennent la carnitine, la coenzyme Q10 et la créatine. Les acides aminés forment des protéines dans le corps et aident à maintenir les tissus musculaires.
  • Glucosamine et chondroïtine pour la gestion de la douleur articulaire.
  • Les antioxydants comme la vitamine E ou C, qui ont des effets anti-âges et qui sont bénéfiques pour le cœur, les articulations et les muscles.
  • Omega 3 suppléments d’huile de poisson pour réduire l’inflammation.
  • Faites correspondre des extraits de thé vert et de thé vert pour un soutien énergétique et des effets anti-inflammatoires.
  • Probiotiques pour l’aide aux fonctions digestives.
  1. Huiles essentielles pour les douleurs musculaires et articulaires

Les huiles essentielles peuvent réduire le gonflement, la douleur et d’autres symptômes associés à la dégénérescence du tissu musculaire, du cartilage et des articulations. Les huiles essentielles pour diminuer la douleur comprennent naturellement les huiles de menthe poivrée, d’encens, de gingembre, de curcuma et de myrrhe.

D’autres huiles peuvent également être utilisées pour réduire naturellement la dépression ou l’anxiété, la fatigue ou l’indigestion. Ces huiles comprennent: huile de lavande, de camomille, de pamplemousse et d’orange. Il existe plusieurs façons d’utiliser des huiles essentielles pour ces symptômes. Pour aider à soulager la douleur et l’inflammation tout en améliorant votre sommeil, mettez un diffuseur par votre lit et diffusez des huiles essentielles. Vous pouvez également mélanger ces huiles avec une huile de support et appliquer topiquement sur la zone où vous ressentez la douleur.

Laissez un commentaire

Nom

E-mail

Message